La rosacée oculaire : explication et traitement

La rosacée est généralement un trouble chronique touchant la peau du visage. Elle est appelée rosacée oculaire lorsque les irritations de la peau sont suivies par celles des yeux. Atteignant plus fréquemment les personnes entre quarante et soixante ans, elle est visible chez près de 10% de la population mondiale, avec une forte concentration chez les gens au teint clair. Cette pathologie est pour le moment peu connue, cela entraîne parfois des erreurs de diagnostic, et donc l’application de soins non adaptés. Pour cela, la rosacée oculaire devient dangereuse, alors qu’à la base, cette maladie devrait être facile à soulager. Jeunesse Eternelle vous en dit plus à son sujet !

 

Les causes de la rosacée oculaire

rosacée oculaire

Pour lors, les causes exactes de la rosacée oculaire sont encore inconnues. Plusieurs hypothèses ont pu être émises, mais à ce moment, ces hypothèses sont encore sujettes à des débats. D’abord, les scientifiques privilégient le caractère héréditaire, tant de la rosacée cutanée que de la rosacée oculaire. Pour eux, les autres éventuelles causes de cette maladie ne sont que des facteurs aggravants. Dans tous les cas, l’alcool, longtemps accusé d’en être à l’origine, ne constitue qu’un élément déclencheur de l’apparition des couperoses au visage comme dans les yeux, uniquement chez les personnes génétiquement atteintes de cette maladie.

Par ailleurs, d’autres études scientifiques essayent de démontrer la responsabilité de certains modes de vie et certaines maladies dans l’apparition de la rosacée oculaire. Souvent remis en cause pour les autres maladies, l’exposition au soleil est reconnue comme l’une des causes de la rosacée oculaire. De même, les différents dysfonctionnements du corps comme le désordre des vaisseaux sanguins ou une infection gastro-intestinale, ainsi que les maladies telles les parasites de la peau sont désignés comme responsables de l’apparition de la rosacée oculaire. En général, une rosacée reste sur la peau, mais par manque de soins pour retard de diagnostic ou par prédisposition génétique chez certains sujets, la rosacée oculaire survient.

Comment se manifeste-t-elle ?

rosacée des yeux

Une rosacée commence en général par l’apparition de couperoses ou de rougeurs sur le visage et dans les yeux. Quelques fois, elles apparaissent ensemble ; d’autres fois, les rougeurs apparaissent d’abord sur la peau ; mais certaines fois, quoique plus rarement, les couperoses sont visibles en premier dans les yeux. Compte tenu de la variation des symptômes de cette maladie, les confusions dans les diagnostics sont nombreuses. Une fois apparue, la rosacée oculaire est permanente, mais est accentuée en fonction de plusieurs facteurs comme la santé du corps en général ou les agressions externes.

La rosacée oculaire se manifeste de plusieurs manières. Le sujet peut ressentir une sécheresse des yeux due à une faible sécrétion de glandes lacrymales, cela provoque des démangeaisons et des rougeurs, ainsi qu’une inflammation de la paupière, laissant croire au sujet qu’il y a un corps étranger dans son œil ; les yeux agressés de l’intérieur, une conjonctivite peut facilement se former, la sensibilité des yeux à la lumière est accrue ; et enfin, cela provoque des troubles de la vision. Ces symptômes peuvent néanmoins donner à penser à d’autres infections oculaires. Ainsi, il faut beaucoup de vigilance au moment d’effectuer le diagnostic de cette maladie.

Les traitements existants

rosacée oeil

Il n’existe aucun traitement pouvant guérir la rosacée oculaire. Tout ce que les traitements utilisés peuvent accomplir, c’est de soulager les maux occasionnés par cette maladie et de freiner son évolution. Toutefois, il est vital de traiter la rosacée oculaire, car sans traitement, elle peut entrainer une cécité permanente. De plus, à cause de l’ambigüité de cette maladie, il est important de consulter un ophtalmologiste pour faire un diagnostic précis et pour recevoir les soins les plus adéquats.

Il existe trois manières de traiter la rosacée oculaire et il y a une méthode sûre. D’abord, pour ne pas avoir à appliquer ou à manger de médicament, le médecin peut prescrire un massage oculaire visant à évacuer les glandes Meibomius dont l’obstruction provoque les irritations. Cette mesure semble plus sûre, car elle n’utilise aucun produit chimique. Si les yeux présentent des symptômes extérieurs comme la conjonctivite ou autres infections, le médecin peut proposer soit un traitement par antibiotique soit par voie locale. L’antibiotique le plus efficace est la doxycycline. Par ailleurs, pour une application locale, on peut utiliser des collyres, du gel ou de la pommade.

 

Selon les résultats de certaines études épidémiologiques concernant la rosacée oculaire, la portée potentielle de cette maladie, à ce jour, est encore sous-évaluée. En effet, les pathologies liées au dysfonctionnement du Meibomius et à l’irritation de la paupière constituent le tiers des consultations en ophtalmologie enregistrées. Cela devrait attirer davantage l’attention du monde, car diagnostiqué à temps, la rosacée oculaire n’affecte ni la longévité ni la vue du sujet.

23Mar

Laissez une réponse