Maladie de la peau : qu’est-ce que la rosacée ?

Maladie de la peau : qu’est-ce que la rosacée ?

Très courante, la rosacée constitue une maladie cutanée nuisible à l’esthétique d’un individu. Elle touche principalement la peau du visage et se manifeste par des rougeurs. Si aucune précaution n’est prise, cette affection s’aggrave au fur et à mesure que l’âge de l’individu avance. L’évolution de la maladie se traduit par la permanence des rougeurs. Cela n’empêche qu’il existe différentes manières permettant de les éliminer.

La rosacée c’est quoi exactement ?

rosaceeUne affection chronique, la rosacée concerne autant les hommes que les femmes. Elle touche généralement les personnes entre 20 et 70 ans.

Affectant les joues, le nez, le front et le menton, cette maladie cutanée peut évoluer et risque d’optimiser le développement du rhinophyma. Celui-ci se manifeste par la rougeur excessive du nez et concerne principalement les hommes.

Quelles sont les principales causes de la rosacée ?

Connue sous le nom de la couperose, la rosacée serait attribuée à plusieurs facteurs. Ceux-ci incluent des raisons biologiques, environnementales et génétiques. Plusieurs théories ont été avancées. Celle sur l’anomalie des vaisseaux du visage fait l’unanimité de nombreux chercheurs. Dans ce contexte, les rougeurs sont générées par la dilatation anormale des petits vaisseaux sanguins sur la surface de la peau ce qui rend la peau pas très belle bien évidemment.

Des micro-organismes se développent grâce à l’œdème de la peau. Le gonflement et l’inflammation de celle-ci demeurent favorables au développement de petit acarien qui est le responsable de la formation des petits boutons. Les facteurs génétiques s’expliquent par le fait que cette maladie cutanée affecte surtout les populations de l’Europe du Nord. Les facteurs environnementaux restent indiscutables. À savoir, la forte chaleur, le soleil, la consommation régulière d’alcool, de boissons chaudes ou d’aliments épicés, le stress, les émotions fortes, et particulièrement la prise de corticoïdes. Il faut savoir que ceux-ci provoquent la dilatation des vaisseaux sanguins.

 

Caractéristique de la rosacée

photo-rosacée1La couperose est une maladie très complexe. Son évolution varie d’un individu à un autre. Elle peut se manifester de différentes manières chez les individus. Il existe 4 sous-catégories de couperose.

La rosacée érythématotélangiectasique

Les premiers symptômes se manifestent par l’apparition temporaire de rougeur sur le visage et le cou. Les rougeurs apparaissent après la consommation d’aliments, d’alcool ou de boissons chaudes et disparaissent au bout de quelques minutes. Les joues, le nez, le milieu du front font l’objet de manifestation de rougeurs permanentes. Les petits vaisseaux sur la surface de la peau des joues et des ailes du nez deviennent de plus en plus visibles. Tout cela est associé à une sécheresse de la peau et des sensations de brûlure.

La rosacée papulopustuleuse

Celle-ci se manifeste par la formation de petits boutons rouges et solides sur les surfaces affectées (essentiellement le visage). Dans la majorité des cas, ces boutons sont remplis de pus et associés à de l’érythème. Des télangiectasies, des sortes de résille provoquée par la dilatation des vaisseaux capillaires peuvent se manifester. Les rougeurs sur la zone centrale du visage deviennent de plus en plus persistantes.

La rosacée phymateuse

À ce stade, les symptômes sont de plus en plus graves. Les glandes sébacées qui assurent la protection de la peau s’élargissent au niveau du nez. Cela provoque la dilatation des pores et l’épaississement de la peau. Ce phénomène risque de générer des séquelles sur la forme du nez. La chirurgie demeure la seule solution permettant de corriger les effets de cette déformation. Il faut préciser que ce phénomène de déformation concerne plus les hommes que les femmes.

La rosacée oculaire

Celle-ci provoque l’irritation des yeux. Ceux-ci deviennent rouges, secs et très sensibles à la lumière. Ce type concerne la majorité des cas de rosacée enregistrés. D’autres symptômes peuvent survenir. À savoir, les conjonctivites et l’inflammation des paupières. Si l’individu ne prend aucune mesure, la rosacée peut provoquer des maladies oculaires caractérisées par une importante diminution de la vision.

Prévention de la rosacée

Étant donné que les causes exactes de la rosacée demeurent inconnues, il n’existe pas encore de prévention précise à cette maladie. Cela n’empêche qu’il est tout à fait possible de limiter son évolution. Dans un premier temps, il faut éviter la forte exposition au soleil et à la chaleur. L’abstinence à la consommation d’alcool, de boissons chaudes et d’aliments épicés reste indispensable. L’individu doit savoir gérer son stress et ses émotions. À part cela, il doit adopter de nouvelles habitudes en pratiquant des soins du visage et en utilisant des produits adaptés. Il peut utiliser divers produits permettant de limiter les sensations de brûlure et la sécheresse de la peau du visage tout en évitant ceux qui risquent de favoriser son inflammation.

Les traitements de la rosacée

L’hygiène et les soins de la peau

Le manque d’hygiène favorise le développement des bactéries, trop d’hygiène risque de générer des problèmes d’acné. Il faut se laver le visage de manière à assurer l’élimination des bactéries et à éviter la déshydratation de la peau. Pour que celle-ci ne soit pas facilement sujette à des maladies cutanées, sa réhydratation régulière reste incontournable. De cette manière, la peau résiste mieux à ses agresseurs, qu’elles viennent de l’extérieur ou de l’intérieur.

Traitement médicamenteux

Il est important de prendre la rosacée au sérieux et de la prendre en charge au plus vite avec un traitement efficace afin de limite rapidement son expansion. Très peu de produits sont réellement efficace sur le marché, surtout si la rosacée est déjà trop développée. Le sérum pour la rosacée est actuellement un des produits les plus aboutis et les plus efficaces qui permet d’avoir de bons résultats.

rocasée serum avant après

Guilivia