L’évolution de l’espérance de vie à travers le temps

L’évolution de l’espérance de vie à travers le temps

L’évolution de l’espérance de vie est différente pour chaque pays. L’espérance de vie peut être faible ou élevée, et diffère selon l’âge, la période, le sexe, ou les caractéristiques du pays. Elle sert surtout à évaluer le développement économique ou humain d’un pays déterminé. Il est important de savoir que les facteurs déterminants de l’évolution de l’espérance de vie sont multiples et méritent de faire l’objet de développement.

 

L’évolution de l’espérance de vie dans le monde

l’évolution de l’espérance de vieÀ titre de rappel, l’espérance de vie de l’homme constitue la moyenne du nombre d’années à vivre par un groupe de personne. Entre 2008 et 2013, la moyenne de durée de vie dans le monde a généralement enregistré une progression. Elle est passée de 66,57 ans à 68,09 ans. Andorre (82,51 ans en 2008), Monaco (89,73 ans en 2013), Singapour (82,14 ans en 2013), Japon (82,12 en 2008), Suisse (81,07 en 2013), France (81,19 en 2013), Canada (81,23 ans en 2013), Australie (81,63 en 2008) font partie des principaux pays disposant d’une moyenne de durée de vie élevée (supérieure à 80 ans). Les pays à faible espérance de vie sont également nombreux. Ils incluent le Swaziland, le Zambie, la Mozambique, le Malawi ou encore le Botswana. Cette moyenne de durée de vie peut descendre jusqu’à 38,06 ans, tel est le cas pour le Zambie en 2010. Toutefois, le pays a connue une évolution de l’espérance de vie considérable en augmentant sa durée de vie moyenne à 51,51 ans en 2013.

 

Les facteurs déterminants de l’espérance de vie

Différents facteurs contribuent à la hausse ou la baisse de la moyenne de durée de vie d’un groupe d’individu déterminé. Le comportement, la santé et l’environnement en font partie. Il convient alors de savoir que le développement et la progression de la médecine ont fortement contribué à l’évolution de l’espérance de vie dans le monde. De nombreux remèdes (traitements préventifs et curatifs) contre différentes maladies ont été découverts et ont permis de limiter le taux de mortalité, autant chez les enfants que chez les adultes. S’ajoute à cela les mesures prises par chaque État pour assurer à ce que les citoyens puissent vivre longtemps (lutte contre l’obésité, l’alcoolisme ou le tabagisme…).

 

Vivre longtemps et en bonne santé

Vivre plus longtemps ne sert à rien si l’individu n’est pas en bonne santé. En effet, afin qu’il puisse profiter de ses plusieurs années de vie, il doit vivre en bonne santé. Pour cela, il doit disposer d’une bonne hygiène de vie et avoir un régime alimentaire adapté à ses besoins. S’ajoute à cela les différents soins et traitements médicaux auxquels il doit faire l’objet. Il est important de savoir que l’espérance de vie de l’homme en bonne santé est plus faible par rapport à sa moyenne de durée de vie en général. L’âge maximum auquel un individu peut vivre en bonne santé est estimé à 70 ans en 2009 (Suède). Cette moyenne d’âge varie également en fonction de plusieurs facteurs tels que l’environnement (la qualité de l’air, de l’eau), l’alimentation, le comportement de la population et les caractéristiques du pays en général…

Guilivia